Durée d’une cruralgie et comment la prévenir

Vous souffrez d’une cruralgie, et vous espérez qu’elle disparaisse rapidement. On vous comprend, c’est une pathologie parfois très douloureuse et désagréable, qui peut même parfois nous empêcher de dormir correctement. Pour autant, il faudra parfois prendre votre mal en patience, car la douleur peut être présente pendant plusieurs semaines voir même plusieurs mois.

Une durée très variable

C’est le nerf crural qui est touché, mais il n’est pas malade. Il n’y a donc pas de moyen de donner un temps de rétablissement précis, puisque les causes peuvent être multiples. En moyenne, cela peut durer entre 1 semaine et 3 mois.

Le nerf crural peut être enflammé par un abcès ou d’un kyste au niveau d’une vertèbre, et la douleur va disparaître en même temps que la grosseur. Très souvent, la cruralgie est liée à une hernie discale, et on va pouvoir être traité par des antalgiques et des anti-inflammatoires qui feront passer la douleur en quelques semaines.

Si la douleur ne se calme pas, alors vous aurez droit à des examens supplémentaires à partir du deuxième mois, et une chirurgie mini-invasive pourra être envisagé afin de libérer le nerf coincé entre deux vertèbres.

Des méthodes efficaces pour se soulager

Heureusement, il existe des méthodes pour se soulager, souvent très efficacement d’une cruralgie. Cela passe par des étirements, qu’on peut effectuer chez un kinésithérapeute. Il y a également la possibilité d’utiliser quelques appareils pour étirer correctement votre dos, laisser respirer le nerf quelques minutes et parfois même le libérer complètement.

Il faut pour cela utiliser au moins deux fois par jours une table d’inversion, ou un appareil de décompression vertébrale comme le Nubax. On va alors tirer et écarter légèrement les lombaires, ce qui a de très nombreux avantages, notamment celui de soulager une hernie discale et une cruralgie.

Grâce à ces méthodes, on peut aider un traitement médicamenteux, et faire disparaître la douleur en quelques jours seulement. Dans certains cas, le nerf peut même se libérer complètement et ne plus être coincé par la suite. Évidemment, on pourra continuer à pratiquer ce type d’étirements, même après que la douleur soit totalement partie. Cela permettra de prévenir une future rechute.

 

cruralgie duree

 

Le repos est indispensable

Bien évidemment, le repos est un critère primordial pour réduire le temps de convalescence. La cruralgie intervenant très souvent à la suite d’efforts physiques répétitifs, que ce soit dans notre travail ou nos activités sportives.

Si une immobilité complète est déconseillée, car elle fragilise les muscles du dos, un repos de quelques jours, sans porter de charge lourde, sans courir, sans sauter, et sans marcher trop longtemps, sera en revanche indispensable.

Une rééducation à prévoir

Même si la douleur vient à disparaître rapidement une rééducation sera souvent nécessaire pour éviter les rechute. Pour cela, il faudra consulter une kinésithérapeute qui vous donnera les moyens, selon votre âge et votre forme physique, de remuscler efficacement votre dos.

La rééducation est toujours une étape assez longue et compliquée, mais elle est souvent le meilleur moyen d’éviter des douleurs dans un futur proche. En conservant un dos suffisamment musclé et en s’étirant régulièrement, on va soulager très efficacement, et sur le long terme, nos vertèbres, nos disques lombaires, et notre nerf crural.